November 24, 2017

September 16, 2017

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Des Problèmes de Mâles

    Dans cet article, je vais parler de mes expériences personnelles avec les deux chiens mâles qui ont partagés ma vie.

    Mon 1er mâle s'appelait "Sultan", il avait les deux principaux défauts qu'on s'imagine avoir avec un mâle. : le marquage urinaire et l'agressivité avec ses congénères du même sexe.

Je n'ai malheureusement pas réussi avec Sultan à régler ses problèmes. Je n'avais aucune notion sur l'éducation canine. J'ai néanmoins lu plusieurs ouvrages qui traitaient sur le sujet, mais, à cette époque, ils parlaient que d'une méthode établie sur un système hiérarchique, la seule conclusion était que mon chien était "dominant".

Malgré toutes les qualités qu'il avait, ces deux défauts étaient très contraignants. Par la suite, j'ai choisi d'avoir que des femelles : Toundra (Berger Allemande), Kala (Caniche naine) et Lou (Braque de Weimar).

Jusqu'au jour, ou je décide de faire une portée avec Kala dans l'intention de garder un chiot, femelle bien entendu ! Mais la vie en a décidé autrement.

 

                                                 Sultan

 

    Le 1er né de la portée était un mâle, ma réaction a été d'être déçu, ne sachant pas si il y aurait des femelles. Heureusement, les deux suivantes étaient des filles.

Plus les chiots grandissaient, plus je m'attachais au p'tit mâle. C'était le plus téméraire, le plus bruyant, le plus goinfre... En clair, il allait être le plus difficile de la portée, un vrai challenge ! Kala et moi avions plus de feeling avec lui. Nous avons donc, mon conjoint et moi, décidé de garder le mâle : Yakutsk.

Il a été la terreur de l'école du chiot, un vrai harceleur, peur de rien. Il était en même temps très à l'écoute et naturellement doué pour l'éducation. Un des problèmes qu'on rencontre souvent avec les mâles devenait une évidence, il faudra contrôler son énergie avec les autres chiens.

 

                                                                  Yakutsk

 

                             Le Marquage Urinaire

 

    Une autre difficulté liée au mâle a fait son apparition à l'adolescence : le marquage urinaire.

Ne souhaitant pas revivre les mêmes problématiques qu'avec Sultan, je me suis renseignée sur le sujet. J'ai appris qu'un chien qui fait du marquage urinaire, est un chien qui manque de confiance en lui.

Mon téméraire Yakutsk n'est pas sûr de lui ?

Toute cette exubérance dont il fait preuve démontre, comme en psychologie humaine, une très grande sensibilité.

J'ai mis plusieurs choses en place pour régler ce problème :

 

    - J'ai utilisé un bandeau/ou slip pour mâle avec une serviette protectrice à l'intérieur. Grâce à cet outil, je suis rassurée par rapport à son potentiel marquage urinaire. Avec le bandeau/slip, il se rend compte que son marquage ne fonctionne plus, il perd donc de son intérêt et fini par cesser.

    - Dans un nouveau lieu, je garde mon chien attaché au moins 15 minutes, le temps nécessaire pour qu'il s'imprègne de son environnement et se rassure.

    - Penser à sortir son chien souvent afin d'écarter un éventuel problème de malpropreté.

 

Yakutsk a aujourd'hui deux ans et demi, il y a plus d'un an qu'il n'a pas fait de marquage. Je reste toutefois sur mes gardes pour éviter de revivre un moment de gêne vis à vis des personnes qui nous accueillent.

 

 

                 Harcèlement avec ses congénères

 

 

    Mon p'tit mâle a un tempérament harceleur, souvent accompagné de chevauchements (imitation de l'acte sexuel), et est trop sûr de lui face aux autres chiens. Pour palier à ce problème qui peut engendrer de l'agressivité devant tant d'assurance, j'ai plusieurs solutions :

   

    - Toujours lui faire rencontrer des chiens équilibrés.

    - Garder le contrôle durant ces rencontres.

    - Si l'excitation monte, remettre le/les chien(s) en laisse. Attendre le calme et relâcher si possible.

    - En cas de chevauchement, demander au chien de descendre et détourner son attention puis récompenser.

      A savoir, le chevauchement est une manière pour le chien de gérer une émotion forte (trop grande excitation), ou quand il ne sait pas comment réagir à une situation.

    - Garder le chien attaché durant 15 minutes environ. Cela lui permet de prendre contacte avec son congénère grâce à son odorat. Toutefois, il faut le distraire jusqu'à ce qu'il détourne son regard de l'autre chien.

 

C'est un travail dans le temps, il faut beaucoup de patience.

Pour ma part, cet apprentissage suit son cours, il y a d'énormes progrès, et il apprend à communiquer avec plus de tact. Ces astuces m'ont permis d'avoir un chien équilibré et sociable.

 

 

Conclusion

 

   Que l'on choisisse un mâle ou une femelle, nous ne sommes pas à l’abri des troubles du comportement. Heureusement, les méthodes positives aident à venir à bout de chaque problèmes. Alors n'hésitez pas, suivez votre instinct.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Pour connaitre l'actualité, Rejoignez nous

 

Romy Crétiaux

06 95 03 51 81

35 rue des Turots

39380 La Vieille Loye

Mail : contact@lessentielcanin.fr

Numéro de siret : 823 954 607 00011

Mentions Légales